Etiquetas

, , , , ,

 

« Les danseurs »d’Anne de Vries

Para seguir con el tema del doble.

En la entrada precedente hablé del tema del doble en la traducción.

Acabo de descubrir que la foto (la que ustedes ven arriba) ganadora del concurso del CEATL (Conseil européen des associations de traducteurs littéraires) habla sobre el mismo tema:

«La photo montre que le traducteur ne “copie” pas l’original (en l’occurrence, la statue qui danse), mais qu’il crée en réalité une nouvelle œuvre d’art, un nouveau mouvement inspiré de l’original. Et elle prend tout son sens quand on sait que la  danseuse est réellement traductrice. Félicitations à la photographe et à son modèle!»

SILVIA SICHEL.

medir-las-palabras1.jpg